Au cours de notre porte-à-porte, nous sommes rentrés en contact avec les résidents de la coope.

Ils vivent une situation délicate depuis quelques temps , due à des groupes de jeunes qui occupent les communs et les parkings (dégradations, jets d’ordures, présences nocturnes, suspicion de trafic).

Désespérés, je leur apporte mon soutien et je demande une prise en compte rapide de cette situation par la commune.

Nos habitants doivent vivre dans une ville calme et apaisée dans laquelle chacun respecte l’autre.

Cela reprend notre première mesure en matière de sécurité : la mise en place d’une police intercommunale nocturne d’intervention. Nous suivrons sérieusement l’évolution de ces événements.